• Sur un air de Salsa ! 

     

    La cavalière pose sa main droite,

    Sur l'épaule du charmant latino.

    Serré contre son cœur en émoi,

    liés du regard, une complicité.

    Son adversaire guide pas mambo, 

    Au rythme d'une musique endiablée !

     

    Virevoltent ses pieds sous un air Salsa,

    Au lunaire soleil de la Havane, son couga.

    Sans jamais se tromper dans la cadence,

    S'abandonne à la plus parfaite fusion.

    Dans cette passion entraîne pulsion,

    Enivre par la symphonie de sa danse!

     

    Glorieux instant les corps semblent flotter,

    Voyage ici bas les membres en sensation.

    Aux méandres leurs âmes dans la séduction,

    Agréable de ce moment d'échange partagé.

    Vacillent ces hanches et jambes sur le planché!

     

    Poème de papillon 33

     

      

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :